Tout savoir sur le bois

Tout savoir sur le bois

Tout savoir sur le bois
Aucune évaluation

Après avoir fouillé sur internet, on se rend compte qu’il est difficile de trouver des informations générales sur le bois. Cela peut se comprendre, il existe plus de 70 000 essences de bois dans le monde et chacune a ses caractéristiques propres. C’est pourquoi nous faisons un concentré des informations trouvées en ligne pour vous donner : les types de bois, comment les reconnaître et comment les utiliser.

Nous allons vous donner les bases pour comprendre le monde de la menuiserie mais il existe de nombreuses exceptions donc n’hésitez pas à aller voir le site « tous les bois »  qui est très complet à ce sujet.

1 les types de sollicitations

Avant de choisir un bois pour vos meubles, terrasses et autres travaux de menuiserie, il faut se demander ce qui risque de l’abîmer. L’eau, les changements de températures, les sollicitations mécaniques, la durée de vie souhaitée et le prix sont autant de caractéristiques qu’il faut clarifier au début de sa recherche.

                Par exemple : une terrasse en Normandie doit résister à l’eau, aux changements de température (si si il fait parfois chaud) et doit durer longtemps. En revanche le bois sera immobile et sa résistance à toute sollicitation mécanique (qu’on retrouve sur une porte ou un tiroir) n’est pas importante. 
Conséquence, on préférera selon le budget une terrasse en bois exotique qui répond à ces critères ou bien un autre bois résineux qui a été traité.

Vous avez saisi ? en gros on se demande :

  • Qu’est ce qui peut endommager mon bois ?
  • Combien de temps je compte le garder ?
  • Quelle somme suis-je prêt à investir ?

En fonction des réponses on se tournera vers un type de bois puis une essence particulière. Il est important de noter que maintenant, les technologies et traitements permettent d’améliorer les résistances de certains bois, notamment contre l’humidité, les bactéries et les champignons. Cependant le résultat ne sera jamais le même qu’avec un bois adapté.

Les types et essences, Avantages et inconvénient

Il existe 2 grandes familles de bois ayant chacune des avantages et inconvénients. Cependant certains bois dans ces familles vont avoir des caractéristiques propres qui leur permettent de résister plus ou moins bien aux sollicitations précédemment citées. Le prix va aussi être très différent en fonction de la qualité et il faudra en tenir compte.

Les Résineux : Souples, polyvalents, abordables

Sapin
Mélèze
Pin

Entrent dans cette catégorie la plupart des arbres qui gardent leurs aiguilles en hivers tels que le mélèze, le pin, le sapin, le douglas… Ces essences sont connues pour être plus souples et très présentes en Europe. La France par exemple exporte énormément de ces essences ce qui fait que son coût dans l’hexagone est plus bas que la moyenne des autres essences de bois.

Les grands avantages, outre le coût, sont que les bois résineux sont généralement moins denses, plus souples et très facile à travailler. C’est le cas du pin (maritime ou sylvestre) qui est utilisé partout, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. On s’en sert pour faire des terrasses bon marché mais aussi des parquets et des meubles d’intérieur.

En revanche les sapins doivent pour la plupart être traités car ils ne supportent pas l’eau stagnante. Si un peu ne gêne pas, le bois peut se décorer ou s’abîmer avec le temps. Ils sont aussi moins durables que leurs confrères et certains (Mélèzes, Sapins entre autres) peuvent avoir des remontés de résine s’ils sont travaillés bruts. Des taches apparaissent alors.

L’une des exceptions dans cette famille est le Douglas qui est plus dense que ses congénères. S’il nécessite aussi un traitement pour résister à l’eau, sa résistance supérieurs aux autres résineux lui permet d’être l’un des bois les plus utilisé en construction (notamment en charpente)

Les feuillus : dures, maîtres de l’intérieur, plus cher

Chataîgner
Chêne
Peuplier

Les feuillus sont les arbres qui, pour la plupart perdent leurs feuilles en hiver. On retrouve des essences tels que le Chêne, le châtaignier, le bouleau et bien d’autre qui sont particulièrement appréciés en intérieur. De même que pour les résineux, la plupart nécessitent un traitement avant d’être utilisés en extérieur mais ce sont des bois plus denses et donc plus durs qui possèdent de nombreuses qualités.

Les avantages tiennent à cette dureté qui confère aux feuillus une très bonne résistance aux chocs et à l’usure. Ces bois très lourds se déforment peu avec le temps et résisteront très longtemps ce qui les rend très intéressants pour les structures et les charpentes.

Le problème est leur poids ainsi que leur coût qui est plus élevé qui les autres essences de résineux. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont moins utilisés que leurs avantages ne laissent entrevoir. Ils sont aussi plus difficiles à travailler à cause de leur densité et moins résistants à l’eau stagnante.

L’exception que l’on pourrait citer est le châtaigner qui est résistant aux intempéries extérieures et imputrescible. A ce titre et bien que très dense il est beaucoup utilisé dans le mobilier extérieur comme les fauteuils et tables de jardin.

Les bois exotiques : Seigneurs des extérieurs, imputrescibles, chers

Ebène
Ipé
Teck

Ce n’est pas une famille de bois à part entière mais les bois exotiques sont assez différents de leurs cousins présents dans nos forêts. Ce genre de bois, souvent plus cher quand il est de bonne qualité, est le maître de la menuiserie extérieure car il est le plus souvent imputrescible et résiste très bien aux intempéries.

Ses autres avantages viennent du rendu du bois qui n’a jusqu’à maintenant pas beaucoup trouvé d’équivalence, notamment grâce à sa très grande densité (qui réduit la création d’échardes). En sommes un bon bois exotique de classe 4-5 vous pourra durer plusieurs dizaines d’années sans se fatiguer.

Le problème est son coût plus important (2 à 3 fois supérieur au pin) ainsi que la difficulté de le travailler. Sa dureté nécessite des outils spéciaux afin de le tailler dans de bonnes dimensions. Si vous cherchez aussi à avoir une démarche écologique, sachez que le bois exotique provient souvent d’exploitations non contrôlées qui participent à la déforestation.

Comment les reconnaitre ?

Tout d’abord on peut reconnaitre un bois que s’il est brut donc sans vernis/cire/huile et teinture. Si vous avez une petite pièce vous pouvez la faire analyser dans des laboratoires spécialisés mais des indices vous permettent de savoir le type de bois que vous avez.

Il n’est pas nécessaire de connaitre toutes les essences car certaines sont des standards dans la construction et la menuiserie : Le pin, le sapin, le chêne, érable, le douglas, le châtaigner et bouleau et certains autres sont parmi les plus utilisés. Nous vous conseillons le site maison-construction.com qui vous donne beaucoup d’indications sur ce genre de bois

La couleur du bois 

Tout d’abord il va falloir regarder la couleur du bois et la comparer en ligne. Vous y trouverez des listes d’essences avec les photos correspondantes et elles vous permettront de faire une liste d’essences probables.  

Vous aurez sans doute plusieurs essences possibles ou du moins des correspondances similaires, on passera ensuite à la seconde méthode

 La grande difficulté est de savoir si le bois que l’on a actuellement devant nous est de sa couleur d’origine. L’ancienneté de la pièce, l’humidité et le soleil ternissent le bois et il peut être amené à perdre de sa couleur. C’est le cas du teck qui devient très vite argenté sil n’est pas protégé par un saturateur ou une huile.

Le poids et la densité

Densité et bois du bois

Nous l’avons dit plus haut dans cet article que le bois est plus ou moins dense et cette densité uinfluence le poid. Plus la densité est grande, plus le poids sera important, donc selon le poids de votre meuble, vous pouvez réduire les options qui s’offre à vous. Ce poids est lié à la densité de l’arbre mais aussi au taux d’humidité et a de nombreux facteurs donc il faut faire attention lorsque l’on utilise cette méthode. Parmi les bois les moins denses on trouve les Pins Weymouth ou les sapins tandis que les ébènes et le gaïac sont les plus lourds (1.10 à 1.40)

De ce fait si votre meuble est très, très lourd et souvent très dur vous allez pouvoir vous orienter vers une densité plus importante. Sachez que les résineux (pas tous attention) sont souvent moins denses et que les feuillus sont plus denses.

      Concrètement, vous avez réussi à avoir une liste d’essences possible (par rapport à la couleur et l’aspect de votre meuble) et il faut juste chercher les correspondances de densité (beaucoup de sites existent à ce sujet). Il ne vous reste plus qu’à porter votre meuble et voir s’il est objectivement lourd ou pas. Si vous avez un meuble don vous connaissez l’essence, vous pouvez vous en servir comme rapport.
      (Exemple) je porte facilement mon meuble en pin, densité 0.4, et cet autre meuble a sensiblement le même poids. Sa densité est donc approximativement 0.4)

Avec des deux techniques vous devriez pouvoir connaitre l’essence de votre bois. Si plusieurs choix restent à votre disposition, il faut regarder quelle essence est la plus couramment utilisée. 

Il existe beaucoup de forums qui parlent de ce sujet et le nombre de passionnés est énorme. Pensez à bien vous renseigner pour avoir un bois adapté à l’utilisation que vous souhaitez en avoir. Il sera plus résistant et durera plus longtemps qu’une autre essence même traitée. 

N’hésitez pas à nous dire si vous avez aimé cet article et de commenter 

Articles similaires

Laisser un commentaire

1 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1
Partagez
+1